Certification TÜVLes panneaux solaires sont souvent dotés de nombreuses certifications et ont passé de nombreux tests, validés par divers organismes… difficile de faire le tri. Alors nous l’avons fait pour vous ; quels sont les tests les plus importants à vérifier, quels organismes délivrent les certifications et comment juger de leur sérieux, à quelles normes doivent répondre vos panneaux… la réponse dans cet article.

Les informations à vérifier 

Le ratio de performance : mesuré et publié par le laboratoire PHOTON chaque mois. Il donne une bonne idée de la performance du panneau. Choisir idéalement des ratios autour de 90% et plus.

Test Anti-PID : PID correspond à l’abréviation anglaise de « dégradation induite du potentiel ». Cette dégradation est notamment due à une tension de fonctionnement élevée qui entraîne la formation de charges statiques négatives à travers l’encapsulage. Une décharge de courant se crée et génère une polarisation positive à la surface de la cellule. Ce phénomène, amplifié par les fortes températures et l’humidité entraîne des pertes significatives de puissance irréversibles. Aussi de nombreux constructeurs testent-ils désormais cet effet et garantissent l’anti-PID sur leurs produits.

Test Anti Hot-Spot : L’effet hot-spot correspond à une dissipation importante d’énergie sous forme de chaleur suite à une surchauffe d’une cellule déficiente ou ombragée. Cette déficience peut endommager le panneau tout entier ou en diminuer la performance, la cellule déficiente bloquant la circulation du courant dans toutes les autres cellules. Pour éviter que cela ne se produise, les panneaux sont équipés de diodes dans les boites de jonction qui contrecarrent cet effet et les constructeurs font tester leur efficacité pour apporter une garantie supplémentaire à leurs clients.

Autres tests et informations 

Test dans des conditions particulières : les panneaux sont testés sous certaines conditions particulières qu’il peut être bon de prendre en compte selon le milieu d’installation de vos panneaux photovoltaïques. Nous pensons en particulier aux tests de résistance à l’ammoniaque pour les installations sur des bâtiments agricoles ou à la résistance au sel pour les habitations proches de la mer. Selon la région, faites attention à la charge neige et vent.

Intégration au Cycle PV : savoir que le constructeur de vos panneaux solaire prévoit un dispositif de recyclage de votre installation, en étant membre du réseau Cycle PV qui met en place des points de collecte des panneaux usagers, est également un critère à prendre en compte. C’est un gage de qualité, non pas du panneau en lui-même, mais de l’engagement en matière de développement durable de l’entreprise.

Les normes et certifications 

Norme européenne CE : attribuée au matériel EN 12975 et EN 12976

Normes de qualité des panneaux : il s’agit en particulier des normes IEC 61215 et IEC 61730 qui peuvent être délivrée par plusieurs organismes de certification.

Normes de qualité des cellules : ce sont les normes NF CEI 31215 et NF CEI 61646

Certification « Made in » : qu’il s’agisse de produits fabriqués en France, en Europe ou ailleurs, cette certification lorsqu’elle est délivrée par un organisme compétent vous garantit l’origine de votre matériel.

Certification GS : il s’agit d’une certification de qualité allemande reconnue dans le monde entier. Le marquage GS des panneaux solaires est donc une bonne preuve de leur qualité.

Les organismes de certification 

VDE : c’est une société d’audit, de tests et de certification indépendante basée à Berlin reconnue comme une autorité dans le monde entier. Elle teste les équipements, composants et systèmes électroniques en tout genre.

TÜV Rheinland : prestataire de services techniques basé à Cologne mais opérant dans 65 pays, c’est une référence en ce qui concerne les systèmes photovoltaïques. Le groupe TÜV vérifie les informations données par les constructeurs en termes de performances et en ce qui concerne les tests effectués sur les panneaux.

SGS : une fois n’est pas coutume, SGS est un organisme d’inspection et de certification suisse (et non allemand) basé à Genève. C’est le leader mondial du secteur pour ce qui est du chiffre d’affaire.

O Solaire : ce n’est pas vraiment un organisme de certification mais une marque qui a été mise en place par le comité ENERPLAN en collaboration avec les industriels de l’énergie solaire et qui est attribuée afin de distinguer les produits de qualité répondant aux normes européennes. La marque est destinée non seulement aux panneaux photovoltaïques mais également à divers systèmes combinés fonctionnant à l’énergie solaire.

OKO TESTOKÖ Test : Vous verrez parfois apparaître sur les fiches techniques de certains produits le sigle OKÖ test accompagné d’une mention. Ce n’est pas un label, mais une distinction attribuée par le magazine allemand du même nom centré sur la défense des consommateurs. Cette distinction est distribuée selon des critères d’évaluation portant sur des aspects sanitaires et environnementaux, après une analyse des produits par des laboratoires indépendants et un comité scientifique dédié.

Tous droits d’auteur réservés

AUCUN COMMENTAIRE