travaux photovoltaïquesBeaucoup de particuliers qui décident d’installer eux même leurs panneaux photovoltaïques font néanmoins appel dans les premiers temps du projet à des installateurs ou des cabinets d’études pour évaluer la faisabilité de leur projet. Si vous voulez éviter ces frais, voici quelques conseils.

Suis-je capable de faire mon installation tout seul?

La première question que vous devez-vous poser concerne vos capacités à mener votre projet à bien. Sur cet aspect, n’ayez pas trop d’inquiétude. Les connexions des panneaux photovoltaïques et les différents branchement que vous aurez à effectuer ne nécessitent pas une connaissance technique très pointue. Si vous avez l’habitude de vous occuper de l’électricité de votre maison, cela ne devrait pas vous poser de problème. D’autant plus que la plupart des installations particulières ne dépassent pas les 3kW de puissance et que vous n’aurez alors besoin de constituer qu’un string ou deux (série de panneaux). Les raccordements entre les strings et des strings à l’onduleur se fait facilement grâce aux connecteurs qui fonctionnent par clipsage. Votre travail sera d’autant plus facile à effectuer si vos optez pour les kits solaires qui vous fournissent tout le matériel nécessaire sans avoir à vous soucier de la compatibilité des différents éléments et sont dotés de notices de montage précises qu’il vous suffira de suivre. Si vous préférez composer vous-même votre installation, encore une fois rien d’insurmontable ; il suffit d’être en particulier attentif à la dimension des abergements nécessaires pour assurer l’étanchéité et d’envisager la possibilité de les faire faire sur mesure.

En somme, la partie la plus délicate concerne la pose des panneaux à proprement parler, car il s’agit d’un travail plutôt physique. Vous aurez en effet à enlever vos tuiles et poser un film de sous toiture. Monter les panneaux est également une étape délicate car il faut faire attention en les manipulant de ne pas les endommager. Dans tous les cas faites-vous aider et pensez à la location de matériel de sécurité!
En ce qui concerne la fixation, sachez que certains panneaux sont munis d’un système d’intégration qui peut vous faciliter le travail. Mais si vos optez pour un autre type de panneau, pas de panique, nos guides de fixation sont toujours à votre disposition!

Pour résumer, faire son installation soit même demande surtout du temps et de l’huile de coude, mais rien d’impossible même si l’on est pas un électricien confirmé! Maintenant, si vous vous en sentez capable, lisez la suite pour évaluer la faisabilité matérielle de votre projet.

Comment savoir si mon toit peut accueillir des panneaux solaires?

Voici les différents points que vos devez vérifier avant d’envisager les travaux :

  • L’orientation de votre toit : sachez que pour installer des panneaux solaires, toutes les orientations sont possibles sauf le Nord, à moins que votre toit ait une pente très faible (10°). L’idéal est d’avoir au moins une face au Sud ou proche de l’azimut Sud. Le rendement de votre installation est fortement lié à cette orientation.

Tableau orientation panneaux

Pour calculer l’orientation de votre toit, vous pouvez vous aider de certains calculateurs sur internet. Sinon, la bonne vieille méthode de la boussole est encore d’actualité. Enfin, vous pouvez aussi vos renseigner auprès du cadastre qui peut vous fournir l’information.

  •  L’inclinaison de votre toit : l’inclinaison optimale est de 35°. En dessous, vous perdez environ 1% de rendement pour 5° en moins. Pour connaître l’inclinaison de votre toit, vous pouvez vous rapporter aux plans de votre maison. Une autre méthode existe qui consiste à prendre une photo de votre maison de face et à mesurer l’angle obtenu sur la photo au rapporteur. Attention néanmoins : l’angle d’où vous prenez la photo peut biaiser significativement le résultat.
  •  Les ombres portées : ce sont les ombres que peuvent former les arbres et les bâtiment à l’entours du vôtre ou encore une cheminée ou une antenne. Ce point est extrêmement important car une ombre sur l’un de vos panneaux peut impacter l’ensemble du système puisque ces derniers sont branchés en série. Une ombre légère sur un des panneaux peut être gérée grâce à un optimiseur solaire qui individualise les panneaux. Pour les ombres plus importantes, vous pouvez envisager de les supprimer (en refaisant votre cheminée, en coupant un arbre). Vous devrez au préalable obtenir éventuellement les autorisations de vos voisins et de la commune. Pensez à vous renseigner sur les projets autour de votre maison. Si un bâtiment se construit après que vous avez installé vos panneaux, vous aurez investi pour rien. Enfin, selon la saison à laquelle vous faites votre étude, gardez en tête que les ombres sont plus allongées l’hiver.
  • Assurez-vous de l’état de votre toiture et de votre charpente. Si jamais vous deviez envisagé des travaux de rénovation après l’installation de votre système photovoltaïque, les coûts pourraient vite grimper. Si votre toiture n’est pas récente cela peut valoir le coup d’anticiper. Pensez notamment à vérifier l’état de vos tuiles ; les tuiles anciennes peuvent rendre difficile l’intégration de panneaux.
  • Evaluez la surface disponible pour la pose afin de vous assurer de la rentabilité de vos panneaux. Sachez qu’environ 8m² de capteurs assure une production d’environ 1 kWhc

AUCUN COMMENTAIRE