BuffonDu fait de leur développement récent, on a tendance à considérer les énergies dites renouvelables comme nouvelles. Or elles sont utilisées depuis bien longtemps par l’homme comme c’est le cas pour le solaire. Depuis la civilisation égyptienne qui vénérait le soleil jusqu’à nos jours, en passant par les grecs antiques, de nombreuses possibilités d’exploitations ont été explorées. Petit retour en arrière.

L’exploitation de la chaleur du soleil

Les égyptiens et les grecs antiques ont cherché à exploiter la chaleur du soleil à diverses fins. Déjà les grecs utilisaient pour allumer la flamme olympique un instrument appelé skaphia, sorte de miroir parabolique avant l’heure. Il faut remonter à Archimède quelque deux siècles avant notre ère pour trouver une des premières traces d’invention exploitant l’énergie solaire. Archimède avait en effet imaginé utiliser des miroirs, désignés sur le nom de miroir ardent pour bruler une flotte en tant de guerre. Une polémique s’est d’ailleurs créés autour de la possibilité qu’il se soit servi de cette technique pour mettre le feu à la flotte romaine lors du siège de Syracuse. Après lui, aux alentours de 100 av. JC, Héron d’Alexandrie a mis au point un système de pompage de l’eau fonctionnant à l’énergie solaire, qui en inspira plus d’un par la suite.

Les possibilités de l’énergie solaire ont entre autre été révélées par Buffon qui en 1747 construit un miroir composé de 168 glaces étamées et orientables (l’ancêtre du solaire à concentration?), de manière à concentrer l’énergie sur un même point. Il réussit grâce à ce procédé à faire fondre des métaux comme l’étain ou l’argent.

Saussure mais aussi Lavoisier qui fut l’inventeur du premier four à énergie solaire ont également produit de nombreux travaux sur ce sujet. Mais il faut attendre 1839 pour que l’effet photovoltaïque soit découvert.

La découverte de l’effet photovoltaïque

Et c’est le scientifique Edmond Becquerel qui fait cette découverte, et met au point la première pile photovoltaïque. Par la suite c’est Rudolph Hertz qui compris et présenta l’effet photovoltaïque sous ce nom. Cependant, le phénomène photovoltaïque n’a pu être expliqué que des années plus tard par Einstein et Max Planck.

Par la suite, c’est surtout au sein de la recherche spatiale que la recherche photovoltaïque continua et que les premières cellules solaires furent mises au point dans les années 40. Après la deuxième guerre mondiale, les recherches dans le domaine se précisent avec la mise au point de cellules plus performantes et plus petites qui ont pu équiper les satellites. Des tentatives d’applications à d’autres domaines ont également vu le jour : en 1955, des chercheurs du laboratoire Bell Tel développent une cellule à haut rendement qui devait servir à alimenter les téléphones sur des sites isolés. Cependant, le coût de production de telles technologies a empéché  qu’elles puissent s’étendre à d’autre domaines que l’aérospatiale jusque dans les années 70.

Le retour de l’énergie solaire

Avec les chocs pétroliers des années 70, la question des sources d’énergie s’est fait plus pressante et le solaire est revenu sur le devant de la scène, les gouvernements et les industriels s’y intéressant de plus près. En 1973, la première maison à électricité photovoltaïque est inaugurée à l’Université de Delaware aux Etats-Unis. Dans le même temps des inventions cherchant à appliquer l’énergie solaire à l’automobile notamment voient le jour, à l’image de la voiture solaire baptisée Quiet Achievers de l’Australien Hans Tholstrup en 1987.

En France c’est sous l’impulsion de Valéry Giscard d’Estaing qu’elle fait son retour : en 1979, il décide de soutenir la filière solaire et accepte la construction de la première centrale solaire française, Thémis. Celle-ci est achevée en 1983 mais fermée trois ans plus tard, la France ayant alors fait le choix de la fission nucléaire.

Et c’est finalement à partir de 2007 que le photovoltaïque est vraiment remis à l’honneur dans un contexte de crise environnementale et énergétique. La centrale Thémis est alors réouverte, et les projets gouvernementaux, industriels mais aussi particuliers avec l’arrivée des panneaux solaires sur les toits se multiplient. De nos jours, de nombreuses pistes de recherche quant à l’exploitation massive de l’énergie solaire sont explorées.

 Tous droits d’auteur réservés 

AUCUN COMMENTAIRE