Compliqué, long et difficile ? La rumeur propagée par les sceptiques de l’énergie solaire voudrait que les panneaux solaires se recyclent mal. Qu’en est-il réellement ? Coup d’œil sur le recyclage des panneaux solaires en 3 étapes clés.

Le recyclage des panneaux solaires : un système qui s’organise

Les panneaux solaires ont une durée de vie de 20 ans minimum et la question du recyclage des panneaux en fin de vie ou défectueux reste préoccupante. Le processus peut paraître délicat mais en réalité le recyclage est plus simple qu’on ne le dit. Bonne nouvelle un panneau solaire peut être recyclé à hauteur de 85%.
Il existe tout d’abord plusieurs types de panneaux solaires photovoltaïques : la méthode de recyclage variera donc en fonction du type de panneau (traitement thermique ou chimique). Pour faire recycler vos panneaux solaires, il faudra tout d’abord les démanteler. Vous avez la possibilité de le faire vous-même ou bien de faire appel à un spécialiste. Ensuite, il faudra apporter ou faire transporter votre matériel dans un point de collecte. Bien que les installations photovoltaïques soient encore récentes, le réseau de collecte des panneaux solaires en Europe est relativement bien développé. L’organisation européenne PV CYCLE a notamment créé un système de points de collecte gratuits. À noter que la gestion des panneaux solaires en fin de vie ou défectueux est obligatoire en France depuis 2014.

Les panneaux solaires 85% de matières recyclées

Les éléments composant les panneaux photovoltaïques sont recyclés séparément. Une grande quantité des matériaux utilisés peut être recyclée puis réemployée dans la fabrication de nouveaux panneaux ou dans d’autres processus industriels. L’aluminium, par exemple, est recyclable à l’infini. Le verre est un matériau recyclable à 100 % sans perte de qualité ni de quantité. Les plastiques peuvent être recyclés ou valorisés afin de produire de l’énergie. Seuls certains plastiques ne sont pas réutilisables et perdus.
Le recyclage permet donc de récupérer un nombre conséquent de matières premières qui peuvent facilement retrouver une seconde vie.

Des enjeux écologique pour les prochaines décennies.

L’enjeu premier du recyclage de la filière photovoltaïque vise à respecter l’environnement. En effet, si les panneaux solaires n’étaient pas recyclés et laissés à l’état de déchets, ils auraient un impact environnemental important en se dégradant et libérant ainsi des composants toxiques. Comme expliqué précédemment, le recyclage permet aussi de ré-utiliser d’anciens matériaux pour la création de nouveaux panneaux solaires, l’objectif étant de réduire au maximum l’empreinte écologique du cycle de leur vie.
En 2014, 10 500 tonnes de panneaux solaires ont été recyclés en Europe et on estime que ce chiffre passera à 130 000 tonnes par an d’ici 2030. Relativement encore peu rentable, le potentiel économique du recyclage des panneaux solaires s’annonce en revanche prometteur, avec le développement du marché et la création d’emplois, et apparaît donc comme un possible centre de profit très intéressant.
En développement depuis ces dernières années et toujours plus réglementée tant au niveau national qu’international, la gestion de panneaux solaires en fin de vie prend de plus en plus d’importance dans la conscience des consommateurs et des producteurs. Permettant une réutilisation des matières premières, le recyclage donne un aspect renouvelable à un secteur qui souhaite justement produire des énergies propres. Le rendu économique encore faible pour le moment devrait s’accroître de manière impressionnante d’ici quelques années.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE