L’énergie photovoltaïque a de beaux jours devant elle selon la Coface

0
352

Les économistes de la Coface ont récemment effectué une étude approfondie sur l’avenir de l’énergie photovoltaïque en Europe. Selon eux, l’exploitation de l’énergie solaire fleurira dans les années à venir. C’est notamment une généralité sur l’ensemble des énergies renouvelables.

Le déclin de l’énergie solaire

Jusqu’en 2012, l’Europe produisait 75 % de l’énergie photovoltaïque mondiale, ce qui lui donnait la position de leader dans ce domaine. C’était en grande partie dû aux subventions de l’État ainsi qu’au prix de la pose en constante diminution depuis leur apparition sur le marché grâce aux produits chinois. Il y a aussi les obligations d’achat. Toutefois, les subventions européennes et étatiques ont soudainement pris fin en 2011. Les résultats des entreprises fabricants ont également dégringolé avec les crises économiques successives. Suite à tout cela, l’Europe a perdu sa pôle position au profit de la Chine et de ses concurrents asiatiques. L’Asie fournit en ce moment 60 % des installations. Les économistes de la Coface sont tout de même confiants face à ce déclin. Ils prédisent une reprise du marché européen concernant les photovoltaïques.

Plusieurs facteurs en faveur de la reprise de pouvoir

Le marché européen de l’installation et de la fabrication de panneaux photovoltaïques reprendra du poil de la bête d’ici peu selon les prévisions des économistes de la Coface. Effectivement, de nouvelles technologies de stockage permettent de faire bénéficier de l’énergie solaire même dans les moments où le soleil n’est pas présent. En plus du coût de production qui diminue progressivement, l’offre et la demande se réajusteront afin de favoriser les nouvelles installations. De même, l’aspiration des gens à consommer de l’énergie verte dans le but d’agir en faveur de l’environnement jouera un rôle dans la revalorisation du marché photovoltaïque européen.

Les chiffres clés de l’énergie photovoltaïque en Europe

L’usage de l’énergie solaire grâce aux panneaux photovoltaïques résulte de l’envie de préserver les énergies fossiles comme le pétrole de leur assèchement. Avec le rythme de consommation actuelle, en effet, on estime que la réserve mondiale de cette ressource naturelle serait épuisée en 2050. Ainsi, on exploite aujourd’hui d’autres sources d’énergie, dont le solaire. Or, jusqu’à maintenant, seulement 5,3 % de la consommation d’électricité européenne provient de ces panneaux. Cela représente tout de même un bel accroissement si on compare la consommation de 2004 à 2012. Elle est passée de 0,7 à 62,4 milliards de kWh. D’ailleurs, l’Italie, l’Allemagne et l’Espagne concentrent 80 % de cette consommation.

AUCUN COMMENTAIRE