Le 7 mai 2017, Emmanuel Macron a été élu Président de la République. Quelles sont ses propositions en matière d’environnement ? Point sur le programme écologique du candidat d’En Marche.

Sortir des énergies fossiles

Le premier objectif du programme écologique du nouveau Président Macron est de réduire les émissions de gaz à effet de serre en sortant la France des énergies fossiles. Pour cela, il s’est engagé à fermer en 5 ans les centrales à charbon restantes, à interdire l’exploration des gaz de schiste et à augmenter la taxe carbone pour atteindre 100 € / tCO2 en 2030.

Accélérer le développement des énergies renouvelables

Emmanuel Macron a en outre déclaré que l’Etat financera le développement des énergies renouvelables, qu’il simplifiera les procédures de déploiement des énergies renouvelables, et que les efforts de recherche et de développement seront concentrés afin de réduire la dépendance au nucléaire du pays, avec l’objectif de 50 % d’énergie nucléaire pour 2025.

Faire de l’économie circulaire et du recyclage un nouveau modèle économique

Le nouveau Président souhaite diviser par deux les déchets ménagers d’ici 2025 en luttant contre l’obsolescence programmée des appareils électroménagers, ainsi qu’en facilitant le tri et en modernisant les centres de tri. Il vise également à étendre le système bonus-malus afin de favoriser les produits durables et de pénaliser les produits néfastes pour l’environnement.

Faire de la santé environnementale une priorité

Un autre objectif du programme écologique d’Emmanuel Macron est de sensibiliser les Français à la protection de l’environnement grâce à des campagnes de mobilisation. D’autre part, la fiscalité du diesel sera alignée sur celle de l’essence et les normes anti-pollution européennes seront renforcées. Enfin, le Président Macron souhaite élaborer un agenda des solutions pour une alimentation saine grâce à une agriculture plus performante, en prévoyant notamment l’élimination progressive des pesticides et autres perturbateurs endocriniens.

Accompagner la France dans sa transition écologique

Soutenir l’ensemble du pays dans ses mutations sera une priorité. Le nouveau Président a pour objectif d’accorder des fonds aux régions en contrepartie par exemple de la création d’emplois ou de la réduction de leur empreinte environnementale. Plusieurs plans de rénovation (bâtiments publics, logements modestes), d’investissement (rémunération des services environnementaux pour les PME et les agriculteurs) et de transformation (modernisation des exploitations) sont également évoqués dans son programme écologique.

Préserver la planète

Emmanuel Macron souhaite défendre la biodiversité sur le plan mondial en mobilisant les chefs d’Etat et les entreprises pour créer une prise de conscience, et notamment mettre les Etats-Unis face à ses responsabilités. La mise en oeuvre de l’accord de Paris sur le climat sera également une priorité au niveau international. Le Président Macron a aussi déclaré vouloir prendre des sanctions commerciales au niveau européen contre les pays qui ne respectent pas les clauses environnementales des accords commerciaux conclus avec l’Union européenne.

Surprise du gouvernement Macron : l’écologiste Nicolas Hulot

Nicolas Hulot, qui avait décliné toutes les offres des Présidents précédents, a été nommé ministre de la Transition écologique et solidaire dans le gouvernement du Premier ministre Edouard Philippe. Souvent accusé durant sa campagne de négliger l’écologie, Emmanuel Macron semble vouloir tenir sa promesse de renouveau avec l’arrivée au gouvernement de l’écologiste et ancien animateur d’Ushuaïa Il montre ainsi sa volonté d’accorder une place importante à l’environnement durant son quinquennat.

AUCUN COMMENTAIRE