Qualiwatt 3La Wallonie est en pleine période de transition entre l’ancien système de soutien au photovoltaïque SolWatt basé sur les certificats verts et le nouveau, Qualiwatt dont l’entrée en vigueur est prévue à la mi-juillet. Ces bouleversements législatifs ont jeté un froid sur le secteur photovoltaïque du pays ; les demandes d’installations ont chuté de manière vertigineuse entre le premier et le deuxième trimestre. Une chute certes accentuée par l’augmentation des demandes qui a eu lieu avant l’arrêt du système SolWatt au 31 mars 2013. Nous avons essayé d’y voir plus clair dans tous ces chambardements. 

SolWatt et le système de transition

Le système SolWatt de soutien à l’énergie solaire prévoyait l’octroi de titres appelés Certificats verts pour la production d’énergie renouvelable. Ces titres pouvaient être revendus par la suite à des fournisseurs ou au gestionnaire de réseau Elia. Ce dernier était tenu de racheter ces certificats 65€ minimum, un prix largement au dessus du prix du marché. Or l’engouement des Wallons pour le photovoltaïque a vite rendu le système insoutenable et a généré une dette importante dont les consommateurs voient les répercussion sur leurs factures. C’est ce problème que le gouvernement tente aujourd’hui de résoudre en partie en mettant au point le nouveau système de soutien appelé Qualiwatt. Un système nettement moins avantageux qui explique en partie la brusque retombée de commandes en installations solaires.

Ce nouveau système n’entrera en vigueur qu’à la mi-juillet et en attendant, les nouveaux investisseurs dans le secteur du photovoltaïque sont soumis à un régime intermédiaire. Des certificats verts continuent de leur être octroyés à hauteur de 1.5 titre par MegaWh produit pour les installations dont la puissance se situe entre 0 et 5 KWc, et de 1 titre pour celles entre 5 et 10 KWc. Un régime valable pendant 10 ans.

Ce système est déjà moins avantageux que le précédent et laisse les particuliers désireux d’investir dans l’expectative. En effet,  Qualiwatt fait l’objet de nombreux discours et articles dans la presse mais on ne sait pas encore précisément quelles mesures y figureront.

Ce qu’on attend de Qualiwatt

CVUne première mesure qui peut rassurer un peu les futurs détenteurs d’installations photovoltaïques consisterait à laisser le prix de rachat des certificats verts à 65 € jusqu’au remboursement total de leur installation ou de leur prêt vert.

Après cette échéance, un soutien calculé en fonction de leur revenu sera mis en place. Le prix des certificats verts sera donc revu à la baisse pour le reste de la durée de garantie de l’installation, avec un bénéfice garanti variable pour le propriétaire. Les ménages à faibles revenus auront un bénéfice de 7% par rapport au prix du marché. Pour les autres catégories, celui-ci variera entre 4 et 5%. Il est également question que le prix de revente soit fonction du montant de l’investissement initial dans l’installation. Ce prix serait donc calculé au cas par cas.

Sachant que le système de transition mis en place actuellement représente déjà une aide 7 fois inférieure au système SolWatt, on peut comprendre la réticence des particuliers wallon à équiper leurs toits de panneaux solaires. D’autant plus qu’ils sont encore dans le flou : le détail des nouvelles dispositions mis en place avec Qualiwatt ne devrait être connu que dans une quinzaine de jours.

AUCUN COMMENTAIRE