autoconsommation2L’autoconsommation de l’électricité produite grâce aux énergies renouvelables a le vent en poupe. Pointée depuis quelques mois comme l’avenir du secteur photovoltaïque, les fabricants de matériel solaire se sont mis au diapason et les projets et produits ayant pour but de faciliter la consommation de sa propre électricité se multiplient. 

Autoconsommation : de quoi parle-t-on vraiment?

Si vous avez opté pour une revente totale de la production de vos panneaux solaires, l’électricité que vous consommez vous sera facturée au prix du réseau (bien que compensée en partie par votre propre facturation annuelle à EDF). Ce que l’on entend par autoconsommation, c’est une consommation directe de tout ou partie de votre production photovoltaïque pour vos propres besoins. Celle-ci peut se faire selon plusieurs modalités ; vous pouvez ne revendre à EDF que votre surplus de production(vente en surplus, peu utilisée actuellement) ou opter pour l’autoconsommation: dans une résidence reliée au réseau ou non (site isolé), votre électricité sera directement réinjectée dans votre domicile. Vous consommez donc l’électricité produite par vos panneaux solaires. Cette dernière solution nécessite cependant des capacités de productions ajustées à vos besoins en électricité ainsi qu’un moyen de stockage de l’énergie produite: vous n’avez en effet pas toujours besoin d’électricité au moment où votre installation en produit le plus. La solution d’autoconsommation totale, outre le problème de la réinjection « gratuite » dans le réseau, ne vous permet de consommer que 20% en moyenne de l’électricité produite; et jusqu’à 40% avec des équipements d’ajustement de la consommation tels que des minuteurs, ou des centres de gestion de la consommation d’énergie.

L’autoconsommation a la cote

Ces dernières semaines, l’autoconsommation est dans toutes les bouches ou presque. Elle a d’abord été à l’honneur du salon Intersolar 2013 à Munich qui a été l’occasion pour les fabricants du secteur d’exposer leurs toutes dernières inventions allant dans le sens d’une autonomie énergétique accrue des bâtiments. Ensuite, le Débat National sur la Transition Energétique a remis l’accent sur cette possibilité offerte par les énergies renouvelables. En effet, une des recommandations qui sont ressorties des débats en région portait sur d’éventuelles mesures de soutien et d’incitation à l’autoconsommation que certains professionnels réclamaient déjà depuis un moment. L’autoconsommation s’inscrit en effet dans une optique de respect de l’environnement et de maîtrise des énergies, porteuse dans le cadre de la transition énergétique. Elle a en plus l’avantage de solutionner les craintes quant à la capacité du réseau de soutenir un certain niveau de production via des installations EnR indépendantes.

La volonté citoyenne et gouvernementale trouvant un écho chez les fabricants qui offrent des solutions de plus en plus performantes pour solutionner les problèmes de stockage explique donc cet engouement. En plus peut-être, du fait que les mesures de soutien à la production d’électricité verte selon le modèle d’une revente à l’administrateur réseau sont ces derniers temps remises en question; autant en France avec la baisse du tarif de rachat, qu’en Belgique avec l’instauration du nouveau système Qualiwatt.  Tandis que dans le même temps, les tarifs de l’électricité augmentent. Aussi, même si pour l’instant la revente au gestionnaire réseau semble être le système le plus rentable, les particuliers comme les professionnels du secteur regardent l’évolution de la situation sur le long terme.

 Les possibilités réelles : l’ajustement du réseau et des systèmes PV

L’autoconsommation est donc une perspective prometteuse, c’est indéniable. Mais sa mise en œuvre nécessite quelques adaptations.

Au niveau du réseau notamment. Celui-ci, conçu pour une gestion centralisée doit être amélioré et adapté, de même que le Service Public qui en assure la gestion. Il faut, de la même manière faire en sorte que la solidarité énergétique nationale et le tarif unique ne soient pas remis en question comme l’a souligné le rapport du DNTE.

Afin de lisser les écarts entre la demande et la production d’énergie, un modèle d’autoconsommation rentable pourrait se faire au niveau d’une localité, ou d’un quartier. Avec une installation ajustée aux besoins, qui seraient connus après étude, il serait possible que l’énergie produite par un quartier soit entièrement consommée en son sein, sans besoin de réinjection au réseau. Cependant, cette solution souffre à l’heure actuelle d’un flou juridique. Rien n’est prévu dans la loi pour cette gestion mutualisée de l’énergie. Il faudrait donc une législation qui prenne cette notion en compte et qui définisse précisément les statuts des consommateurs et des fournisseurs, adaptés à l’envergure de l’installation afin que les producteurs particuliers ne soient pas soumis aux mêmes contraintes techniques en tant que fournisseur que les grandes entités.

En espérant donc que le moyens de ces adaptations, autant techniques que financiers ou juridiques voient le jour dans les débats qui ont actuellement cours.

Au niveau des systèmes en eux même, la difficulté consiste à stocker ou réutiliser l’énergie produite non consommée afin de limiter les pertes. Plusieurs solutions pour ce faire ont été envisagées, comme le couplage de panneaux solaires avec un chauffe-eau thermodynamique ou une Pompe à chaleur qui permettraient de stocker l’énergie de manière intelligente. D’autres professionnels tentent de mettre au point des systèmes de gestion de l’énergie intelligents, comme la société IMEON Energy ou encore Victron, qui se  sont penchés sur la question. Des solutions existent donc, qui ne manqueront sûrement pas d’être complétées dans les années à venir par d’autres producteurs entrant dans cette mouvance.

Avez-vous songé à l’autoconsommation? Donnez-nous votre avis et partagez votre expérience!

Tous droits d’auteur réservés

17 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Julien,
    Vous n’avez pas besoin de l’accord d’EDF tant que vous ne les raccordez pas au réseau. IMEON nous a mis un certificat provant que les batteries ne sont jamais connectées au réseau. Dans ce cas là, vous injecterez pas dans le réseau. Plus besoin d’EDF.
    Le plus important est votre assurance de la maison. Assurez qu’elle prenne en considération l’ajout de panneaux solaires dans le cadre d’autoconsommation.
    Cordialement

  2. Si je veux être autonome en Energie électrique, il n’est pas question que j’adhère à régie municipale ou une mutuelle quelconque dont je ne pourrais pas contrôler la gestion.
    J’étudie actuellement un ensemble Photovoltaïque Autonome adapté à mes besoins et à mon mode de vie.
    Les kits autonomes proposés actuellement ne répondent pas à mes exigences techniques et encore moins financières.
    Pour optimiser le coût du matériel je suis obligé de diversifier les fournisseurs en choisissant chez chacun d’eux l’éléments le moins cher :
    Panneaux, Régulateurs, Batteries, Convertisseur, Inverseur de Source,
    Cablage, Etc…
    Pour 3000Wc installés plein Sud, j’espère une production de 2400Wc/230v et 9600 Wh/jour, dont 3000 Wh en charge Batteries (50%) et le reste en consommation directe le jour (Déconnexion automatique HP/HC d’EdF).

  3. Bonjour Harry,
    En effet nos kits ne sont plus à jour. Nous allons lancer un configurateur « auto-consommation » dès Janvier 2014 afin de pouvoir faire votre kit directement en ligne en fonction de votre besoin.
    Pour information, votre kit 2600W est réalisable avec nos panneaux solaires + l’IMEON + cable DC + connecteurs + Cable de masse + Fixation.

    La force de l’IMEON est qu’il peut fonctionner à partir de 1500W jusqu’à 3000W. il faut juste vérifier la plage de fonctionnement.
    Cordialement

  4. J’ai justement opté un panneau solaire sur ce site, car son prix était compétitif et compatible avec mon budget.
    Pour le reste du matériel, j’ai trouvé des solutions (Régulateurs) à meilleur prix et plus modulable techniquement.

  5. Notre force est de proposer le materiel photovoltaique dédié réseau + autonconsommation au meilleur prix.
    Nous ne travaillons pas spécialement sur le OFF GRID ou hors réseau.

    Sur nos produits, nous sommes entre 20 à 40% moins cher que nos concurrents car nous faisons le prix distributeur directement en ligne.

    • Vous êtes moins cher sur les Panneaux solaires en Europe, mais par ailleurs, vous ne proposez pas des produits meilleur marché (Régulateurs, Convertisseurs, batteries …
      Si l’Onduleur IMEON 3 était à 1500 € il serait plus facile à commercialiser.
      Actuellement je peux le remplacer par trois produits à 900 € avec un rendement de 90%.

    • Pour que l’autoconsommation soit rentable par au Prix EdF, son matériel ne devrait pas dépasser les 4500 € pour 3 kWc installé.

  6. Nous allons bientot pouvoir proposer ce prix. Nous devons prendre des produits non européen pour cela, car prenons l’exemple d’aujourd’hui :
    12x QCELLS (100% Européen)
    1x systeme de montage (Approximativement 350€)
    1x IMEON (futur prix 2014 1700€ HT)
    1x cable de 100m
    1x sachet de connecteurs
    1x cable de masse 100m
    Prix : 4513€ HT

      • Bonjour Jean,
        Nous vous remercions de votre partage d’information. Dans votre cas, vous cherchez une rentabilité maximum sur les 10 prochaines années. Le tarif EDF ne va pas cesser d’augmenter. Il faut impérativement prendre en compte ce paramètre.

        Notre objectif 2014 est de sortir un solution hyper « low cost » avec des panneaux solaires et l’onduleur IMEON. Nous allons proposer un type de panneau solaire chinois. Nous allons travailler avec ET SOLAR, connaissez vous ?

        • Je ne connais pas ET SOLAR quels sont leur prix ?
          L’ensemble que vous proposé est conditionné par la revente de l’excédant
          à EdF donc vous êtes lié. En cas de coupure Edf et sans Solaire, vous êtes dans le noir (Absence de Batterie).

        • Nous n’avons de tva à 20% mais à 15%. Vous pouvez trouver des batteries moins cher, cela dépend de votre besoin d’autonomie.

          Nous estimons de ne pas dépasser les 220Ah.

          • 220Ah de Batterie pour une utilisation à 50% de sa capacité,
            cela fait 100Ah x 24v = 2400Wh ; ce n’est pas suffisant si je veux faire des économies d’EdF entre 19h et 24h (Heures Pleines) pendant lesquelles
            il n’y a pas de Solaire. 2400Wh sur cinq Heures.

            Téléviseur 200 w x 5 = 1000 wh
            Chauffage 200 w x 5 = 500 wh
            Eclairage 50 w x 5 = 250 wh
            Congélateur 100 w x 5 = 500 wh
            Frigidaire 50 w x 5 = 250 wh
            MicroOnde 1000 w sur 6mn = 100 wh
            ——–
            TOTAL 2600 wh

            En Cas de coupure EdF la nuit, les Batteries doivent pouvoir tenir jusqu’au lever du jour pour le Chauffage et les Congélateurs.

Comments are closed.