sites isolésLes installations photovoltaïques pour sites isolés ou autonomes sont destinées uniquement à la consommation de sa propre électricité en dehors de tout raccordement à EDF ce qui limite singulièrement les contraintes auxquelles sera soumise votre installation. Vous pouvez vous en servir pour autonomiser votre maison ou comme système d’alimentation d’appoint. Pourquoi opter pour ce genre d’installation et quels en sont les limites? 

Les différents usages

Certains particuliers utilisent les installations solaires autonomes afin de vivre en « autarcie électrique ». C’est un véritable mode de vie, souvent basé sur des principes écologiques et de développement durable. Sans oublier les économies que cela permet de réaliser. Les installations autonomes nécessitent l’utilisation de batteries qu’il est facile de stocker en interne dans une habitation pour une meilleure protection. Cependant, l’autonomie complète de votre système demandera l’investissement dans un certain nombre de panneaux. Pour vous donner une idée, il vous faudra environ 12kW de panneaux pour alimenter en électricité une famille de 4 personnes.

Autre utilisation : l’alimentation de système isolés du réseau ou mobiles. Que ce soit dans le milieu agricole pour alimenter une pompe à eau pour un puits isolé ou l’irrigation d’un champ distant du réseau EDF, l’installation de panneaux solaires autonomes peut être intéressante. Il en va de même pour les caravanes et les mobile-home. Un seul panneau solaire puissant peut suffire à vous fournir en électricité, auquel il faudra adjoindre un régulateur de charge et des batteries ; un peu encombrant comme bagage mais ça peut valoir le coup.

Enfin, ce système peut vous servir à automatiser un système électrique – il est en effet possible d’alimenter votre éclairage extérieur ou encore vos volets roulants à l’énergie solaire- ou être utilisé comme système d’appoint pour les particuliers comme pour les professionnels en cas de panne de courant.

Quelles  limites?

Une autonomie totale demande, comme nous l’avons déjà signalé, une installation assez conséquente. Pour les systèmes mobiles, afin de minimiser le nombre de panneaux il est conseillé de ne pas utiliser d’onduleur. Aussi faut-il s’équiper en appareils fonctionnant en courant continu.

Vous pouvez envisager de vous passer de l’onduleur également pour votre habitation, ce qui permet de la même manière de diminuer le nombre de panneaux nécessaires pour s’alimenter en électricité. Mais sachez qu’en règle général les appareils électriques en courant continu coûtent plus chers à l’achat. De même, il faudra alors songer pour vos éclairages à prendre des lampes fluorescentes ou à LED, plus adaptées. A vous de faire votre calcul pour savoir quel investissement de l’équipement ou de panneaux solaires supplémentaires est le plus avantageux.

En outre, pour les installations de grande puissance, une système d’alimentation alternatif (éolien par exemple) peut être nécessaire pour palier aux pics de besoins électriques ou à un ennuagement fort. Dernier point faible, les batteries demandent un entretien régulier et un remplacement périodique (tous les 9 ans à peu près, si la profondeur de décharge de vos batteries n’excède pas les 7% journaliers). Il est également important de les garder à l’abri de la chaleur pour limiter le taux  d’auto-décharge. Il faut donc bien réfléchir au moment de la conception au lieu de stockage des accumulateurs.

Malgré tout, les systèmes autonomes ont nombreuses applications possibles, permettent de faire des économies sur votre facture énergétique et de consommer une énergie propre que l’on produit soi-même. Ajoutez à cela que vous avez toujours une possibilité d’adaptation, même a posteriori, de votre installation à vos besoin en électricité, en installant des panneaux supplémentaires par exemple. Un kit solaire pour site isolés peut donc être un très bon investissement selon les cas.

D’autant plus qu’un système photovoltaïque autonome vous assure un maximum de sécurité en diminuant les risques de chocs électriques ou encore d’incendie par rapport à un générateur au fuel par exemple. Niveau sécurité également -et plus particulièrement pour les professionnels- un tel système peut vous permettre d’autonomiser vos dispositifs de sécurité (alarme, détection incendie) qui ne sont ainsi plus tributaires de pannes électriques.

Aussi, analysez bien votre situation et vos besoin : le photovoltaïque autonome peut être la solution qui vous convient.

Tous droits d’auteur réservés

AUCUN COMMENTAIRE